Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

China Railway dans la course pour la concession du Tazara Zambie-Tanzanie

Tazara Chine Zambie Tanzanie négociations
Tracée du chemin de fer Tazara qui relie la Zambie au port de Dar-Es-Salaam en Tanzanie

Le gouvernement chinois a ordonné à la China Railway Construction de se porter candidat à la concession du chemin de fer « Tanzania-Zambia Railway » (Tazara). Selon un communiqué publié le 31 octobre 2023 par les autorités tanzaniennes, le gouvernement chinois a désigné la China Civil Engineering Construction Corporation (CCECC), filiale de China Railway, de négocier ce contrat de concession avec la Zambie et la Tanzanie.

La Tazara a été construite en 1975 par la Chine. Long de 1860 km, il relie la Zambie au port de Dar-Es-Salam en Tanzanie. La rénovation et la modernisation de ce chemin de fer, était l’un des points au centre du voyage du président zambien Hakainde Hichilema en septembre dernier en Chine. La question est aussi prioritaire du côté tanzanien avec la présidente Samiah Suhulu qui voulait voir Pékin participer au projet.

Depuis des mois, la Chine, la Tanzanie et la Zambie négocient sur le contrat de concession qui doit inclure une remise à niveau du chemin et sa modernisation. Cependant des contradictions demeurent entre les trois parties.

Selon Africa Intelligence, les contradictions portent notamment sur le coût de la restauration, estimée à 3.2 milliards de dollars par Pékin, et le mode et la durée de gestion du Tazara après restauration et la possible participation de la RDC dans le projet.

Si la désignation de CCECC par Pékin ne garantit pas qu’un consensus ait pu être trouvé sur ces questions, elle indique néanmoins la volonté et la détermination de Pékin d’obtenir la concession du Tazara.

Ce contrat de concession, s’il est obtenu, interviendra dans un contexte géopolitique particulier. Au coeur du Copperbelt RDC-Zambie, le Tazara constitue une autre voie d’évacuation pour les minerais produits dans la région.

Désireux de developper une chaine d’approvisionnement moins dépendante de la Chine, depuis peu américains et européens s’intéressent au corridor de Lobito. Ils envisagent notamment de construire un chemin de fer du côté zambien et réhabiliter le chemin de fer du côté congolais afin de les connecter au chemin de fer de Benguela sur le corridor de Lobito.

La réhabilitation et la concession du Tazara par une entreprise chinoise permettra donc à Pékin de contrôler un corridor de transport important de la région. En 2022, après avoir reconstruit le chemin de fer de Benguela en Angola, elle en avait perdu la concession en faveur du consortium européen Lobito Atlantic Railway mené par le Suisse Trafigura et le Portugais Mota Engil.

Le mode de financement de la modernisation du Tazara – à un moment où Pékin s’éloigne des projets d’infrastructures coûteux – et sa gestion seront sans aucun doute les questions déterminantes dans l’attribution de ce contrat de concession.

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.