Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Revue de la Semaine : Le chinois Norinco s’installe au Sénégal

Le fournisseur d'armes Chinois Norinco s'installe au Sénégal
ERIC PIERMONT / AFP
  1. Tanzanie: Accords entre le chinois Shenghe Resources et l’australien Peak Rare sur les terres rares: L’australien Peak Rare Earth et la filiale singapourienne du chinois Shenghe Resources Holding Co., Ltd ont signé trois accords de partenariats sur le projet minier de terres rares de Ngualla en Tanzanie.Le premier accord est un engagement d’achat ferme et contraignant. Le chinois Shenghe s’engage à acheter la production de terres rares de la mine de Ngualla et Peak Rare s’engage à fournir 100 % des concentrés de terres rares, au moins 50 % des produits intermédiaires et finaux à base de terres rares et ce pour une durée initiale de sept ans renouvelable par la volonté des partenaires.Les deux autres accords sont des protocoles d’accord de financement et de construction dans lesquels Shenghe pourrait financer le développement du projet dont la construction est supposée commencer en mai 2024 et prendre fin début 2026: LIRE PLUS 
  2. Le fournisseur d’armes Chinois Norinco s’installe au Sénégal: Très actif en Afrique de l’Ouest en 2022 et plus particulièrement au Sénégal, le fabricant d’armes chinois, Norinco vient d’ouvrir ses bureaux régionaux au Sénégal. Un bureau qui sera en charge de couvrir les activités du groupe en Afrique de l’Ouest. Une installation qui dénote de l’importance et l’essor du marché ouest-africain pour Norinco. Entre 2022 et 2023, Norinco a livré des véhicules blindés au Sénégal et des drones de surveillance au Bénin.En Afrique, outre le Sénégal, Norinco a déjà établi des bureaux régionaux au Nigeria, en Angola et en Afrique du Sud. Parmi ces clients en Afrique, elle compte entre autre le Senegal, le Benin, l’Angola, l’Afrique du Sud, le Nigéria, le Gabon, la Tanzanie et plus récemment à la junte militaire au Mali: LIRE PLUS
  3. L’Angola en quête d’investisseurs chinois pour ses blocs pétroliers: L’ambassade d’Angola en Chine a organisé ce lundi 7 août 2023, le « Angola Oil & Gas Business Forum 2023 ». Au cours de ce forum, l’Angola a annoncé de nouveaux appels d’offres pour 12 blocs pétroliers et gaziers majeurs situés dans les bassins de Kwanza et du Congo Onshore, avec un potentiel estimé à deux milliards et six milliards de barils respectivement.L’évènement a attiré une centaine d’entreprises chinoises oeuvrant dans le secteur. Avec son immense pétrolier, l’Angola demeure une destination de choix sur le continent pour les compagnies pétrolières.Au début et au milieu de la première décennie des années 2000, elle était l’un des principaux fournisseurs de pétrole à la Chine. Mais depuis que la Chine s’approvisionne essentiellement au moyen-orient et en Russie, l’Angola ne représente que 6.2% des importations chinoises de pétrole brute en 2022: LIRE PLUS
  4. L’expansion de StarTimes en Afrique: Les chercheurs qui étudient l’influence des médias chinois en Afrique s’intéressent depuis longtemps à l’expansion de à StarTimes en Afrique. StarTimes est une société de télévision par satellite détenue par des intérêts chinois qui étend rapidement son influence sur le continent. Toutefois, contrairement aux médias d’État chinois tels que CGTN, StarTimes n’est pas un simple porte-parole de Pékin, comme le montre un récent profil de la société dans The Wire China.Elle s’attache plutôt à développer son influence culturelle en élargissant l’accès des Africains à la télévision par satellite, tout en proposant un mélange de contenus chinois, locaux et étrangers. StarTimes est le deuxième service de télévision par satellite en Afrique, après le sud-africain MultiChoice. Il compte jusqu’à 25 millions d’abonnés et est présent dans 20 pays: LIRE PLUS
  5. Les touristes chinois bientôt de retour au Maroc: Après la levée des mesures du zéro Covid en Chine en décembre dernier, les autorités chinoises avaient à nouveau autorisé les ventes de forfaits pour les voyages touristiques internationaux en groupes pour les chinois.C’est graduellement que la Chine avait re-autorisé certaines destinations dont plusieurs en Afrique. Lors de la seconde phase en février dernier, l’Egypte, le Kenya et l’Afrique du Sud figuraient sur les destinations ouvertes. Dans cette nouvelle phase, c’est le Maroc qui fait son entrée dans la liste. Le royaume chérifien espère accueillir recevoir plusieurs milliers de visiteurs chinois notamment grâce à la liaison Casablanca-Pékin de la Royal Air Maroc: LIRE PLUS

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.