Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Cameroun: Le gouvernement veut reviser le contrat de l’autoroute Kribi-Lolable

Le gouvernement veut reviser le contrat de l'autoroute Kribi-Lolable
Photo @Business In Cameroon

Dix mois après la mise en service de l’autoroute de 38 km Kribi-Lolabe qui est tenu par le chinois China Highway Engineering Company (CHEC), les autorités camerounaises veulent reviser le contrat de concession attribuée à la CHEC.

Construit dans le cadre d’un partenariat public-privé, le Cameroun doivent rembourser près de 680 millions de dollars à la CHEC tout au long de la durée du contrat. Le remboursement se fera en fonction des revenus générés par le trafic routier. Mais il s’avère que le trafic routier est 4 à 5 fois inférieur à ce qui était attendu par les autorités du Cameroun qui aujourd’hui éprouvent des difficultés à rembourser « l’amortissement de l’investissement du partenaire dans la construction » et les « coûts d’exploitation et d’entretien courant de l’ouvrage à l’opérateur chinois.

Face à ces difficultés, le ministre des travaux publics Emmanuel Nganou Djoumessi a appelé à la révision du contrat de partenariat. Le but étant de revoir de les termes du contrat, les conformer à la réalité du moment, de façon à alléger le fardeau du trésor public camerounais.

POURQUOI C’EST IMPORTANT: Cette demande de revision dix mois après la mise en service de l’autoroute est révélateur de la faiblesse des études de faisabilité sur laquelle s’est fondée le projet. De mauvaises études de faisabilité qui sont souvent à la base des difficultés financières qu’éprouvent les gouvernements africains à rembourser les prêts ayant financé ces infrastructures.

Plus de détails à lire sur Business Cameroon (en anglais)

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.