Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Avis de Ken Opalo sur l’évolution des relations sino-africaines

Avis de Ken Opalo sur l'évolution des relations sino-africaines

Qin Gang prend ses fonctions de ministre des affaires étrangères à un moment d’inflexion dans les relations entre l’Afrique et la Chine. Si les investissements chinois ont transformé les horizons de l’Afrique, ces relations ont également connu quelques problèmes. Il s’agit notamment d’une dette faramineuse pour des projets qui n’ont pas nécessairement donné les résultats escomptés en matière de développement.

Mais comment Pékin doit-il modifier sa politique africaine pour obtenir de meilleurs résultats ? Ken Opalo, expert de l’Afrique et de la Chine et professeur adjoint à l’école du service extérieur de l’université de Georgetown, a récemment publié une série de suggestions fascinantes pour relancer les relations Afrique-Chine dans sa lettre d’information, An Africanist Perspective :

Avis de Ken Opalo sur l’évolution des relations sino-africaines :

  • EXPORTER LA COMPÉTENCE BUREAUCRATIQUE CHINOISE : « Pour la plupart sous-gouvernés et mal gouvernés, les États africains bénéficieraient particulièrement d’une aide pour renforcer leur capacité bureaucratique. À cet égard, la Chine dispose d’avantages uniques. Habitués par des siècles d’État fort, la plupart des Occidentaux ne pensent jamais aux réformes de la gouvernance que comme une contrainte pour le gouvernement (même dans des contextes où les gouvernements existent à peine !) La Chine offrirait une approche différente qui professionnaliserait et étendrait la portée des gouvernements africains.”
  • INVESTIR DANS L’AGRICULTURE AFRICAINE : « Investir dans l’agriculture africaine serait une proposition gagnant-gagnant pour la Chine. Premièrement, elle fournirait à ses partenaires africains une base solide pour le développement économique et la stabilité politique. Deuxièmement, cela contribuerait aux investissements étrangers stratégiques de la Chine dans l’agriculture afin d’approvisionner son marché intérieur – en particulier sa demande moyenne croissante de viande et de produits laitiers. Troisièmement, elle contribuerait à réduire le déficit commercial béant avec les pays africains et à atténuer les tensions qui y sont associées.”
  • RENFORCER LA CONNAISSANCE DES RÉALITÉS POLITIQUES AFRICAINES : « La Chine ne peut plus se cacher derrière sa politique de non-ingérence. Le développement économique est aussi politique que possible. Tout partenaire constructif dans cet effort doit nécessairement investir dans la connaissance et la réponse appropriée aux économies politiques des pays hôtes. »

POURQUOI C’EST IMPORTANT : La crise de la dette qui menace de plus en plus certaines économies africaines offre le genre de crise-opportunité qui pourrait faire passer les relations Afrique-Chine à un niveau supérieur.

Lisez l’article complet de Ken Opalo sur sa lettre d’information An Africanist Perspective.

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.