Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Part du lion pour des constructeurs chinois en Afrique du Sud

Part du lion pour des constructeurs chinois en Afrique du Sud
Vue aérienne d'un pont détruit au nord de Durban, le 14 avril 2022. MARCO LONGARI / AFP

Les constructeurs sud-africains sont mécontents. Trois compagnies chinoises – China Communications Construction Company, China State Construction Engineering Corporation, Base Major, filiale de CSCEC à Beijing – ont remporté la part du lion de l’appel d’offre de 588 millions de dollars visant la modernisation du système routier sud-africain.

Ils accusent le processus la South African National Roads Agency Limited, d’avoir organisé un processus entaché d’opacité et de corruption qui a favorisé l’attribution de ces marchés à des entreprises chinoises en lieu et place des entreprises sud-africaines.

Impact sur la main d’oeuvre et les fournisseurs locaux: L’Institut sud-africaine d’ingénierie civile craint que la majorité des emplois et des équipements utilisés sur le projet soit attribué à des chinois, en violation des lois sud-africaines qui obligent que pour un projet de cette magnitude, 30% de la main d’œuvre et des fournisseurs soient locaux.

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa est mis sur le sellette car il s’était engagé à prendre des mesures pour aider les entreprises locales dans le secteur qui sont dans une passe difficile. La South African Institution of Civil Engineering (SAICE) lui a adressé une lettre ouverte exigeant des explications sur ces décisions qui empêcheront la matérialisation de 13000 emplois locaux.

Les relations commerciales et politiques entre l’Afrique du Sud et la Chine auraient certainement influencé la décision des autorités sud-africaines dans l’attribution de ces marchés.

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.