Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Zijin Mining va développer sur le projet de Lithium de Manono en R.D.Congo

Zijin Mining R.D.Congo 70 millions lithium
Zijin Mining logo. Photo Yicai Global

Le géant minier chinois Zijin Mining a annoncé, mercredi 25 octobre 2023, qu’elle répondait à l’invitation (Ndlr : du gouvernement congolais) d’explorer et développer conjointement le projet de mine de lithium de Manono, à travers la joint-venture Manono Lithium, créée en partenariat avec la société publique congolaise Cominière et dans laquelle sa filiale Jinxiang Lithium Ltd détient 61% des parts.

Dans le communiqué, Zijin revient sur les contours de son accord avec la Cominière ayant conduit à la création de la joint-venture et à l’acquisition du projet qui est au centre d’un litige qui implique le groupe minier australien AVZ Minerals, la Cominière, la société privée congolaise Dathomir et l’Etat congolais.

RAPPEL HISTORIQUE: En mai 2022, l’australien AVZ Minerals annonçait la transformation de son permis de recherche et l’obtention de son permis d’exploitation sur le projet Manono, avant de voir le permis lui être retiré par les autorités congolaises en février 2023. Depuis il s’en suit une série de procès entre les protagonistes.

En décembre 2022, AVZ déposait plainte devant la cour internationale d’arbitrage contre contre son partenaire congolais, Dathomir, et en avril 2023, c’est Zijin Mining qui attaquait AVZ Minerals en justice devant la Cour Internationale d’Arbitrage de la Chambre de Commerce Internationale (CCI).

S’appuyant sur les décisions d’un tribunal congolais, l’annonce de Zijin intervient alors que les disputes devant les instances internationales sont toujours en attente de résolution finale. Ce qui laisse présager la possibilité d’une réaction d’AVZ Minerals qui continue à réclamer sa propriété sur le projet.

Les autorités congolaises n’ont pas encore réagi à l’annonce du groupe chinois.

QU’EST-CE QUI EST SURPRENANT: Dans son communiqué, revenant sur les conditions financières de son acquisition de 61% dans la JV Manono Lithium, Zijin mentionne une clause surprenante et inhabituelle aux contrats miniers en RDC: « Il a également été convenu que la JV contribuerait à hauteur de 70 millions USD pour soutenir les efforts d’aide humanitaire dans le nord-est et l’est de la RDC. »

Il sied de rappeler que dans un rapport publié en Novembre 2022, l’Inspection générale des finances en R.D.Congo avait accusé la Cominière d’avoir bradé à 33 millions de dollars les 15% qu’elle avait cédés à Zijin, estimant que l’Etat congolais aurait perdu 116 millions de dollars dans la transaction qu’elle jugeait illégale.

Les 70 millions USD seraient-ils une compensation que Zijin aurait accepté de verser à l’Etat congolais en échange de validation de la joint-venture?!

POURQUOI C’EST IMPORTANT: Le projet de lithium de Manono est réputé l’un des plus grands projets de lithium de roche dans le monde. Si l’on se réfère aux chiffres de AVZ Minerals, il s’agirait d’un gisement de 400 millions de tonnes de lithium. L’enjeu géopolitique est énorme dans un contexte où les pays occidentaux et leurs alliés tentent de réduire leur dépendance à la chaîne d’approvisionnement chinoise en minerais critiques tels que le lithium.

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.