Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Le chinois Baowu Steel acquiert des parts dans Simandou

Baowu Steel parts Simandou Guinée
Projet Simandou. Photo Rio Tinto

La semaine passée, le plus gros producteur chinois d’acier Baowu Steel a acquis des parts dans la mine de fer de Simandou en Guinée. L’acquisition s’est faite à travers l’achat des parts – d’une quantité non divulguée – dans le consortium Winning Simandou Consortium qui exploite les blocs nord 1 & 2 de Simandou.

Le 19 juin 2024 les deux parties ont conclu la constitution du conseil d’administration et de l’équipe de direction et la modification de l’actionnariat des joint-ventures liées aux activités minières et aux infrastructures.

Cette acquisition vient conclure des mois de tractations entre le géant chinois et les consortiums exploitant Simandou. En janvier 2023, Baowu avait signé un protocole d’accord de financement avec Rio Tinto Simfer qui développe les blocs 3&4. En septembre 2023, un accord Baowu signait un accord similaire financement avec WCS à Pékin. Et finalement, en janvier 2024, Baowu levait 1.4 milliard de dollars USD sur les marchés pour financer le projet.

POURQUOI C’EST IMPORTANT: Cette acquisition vient renforcer la portion des entreprises chinoises dans le projet Simandou. Un renforcement qui révèle l’importance qu’accorde la Chine à Simandou.

La participation de Baowu devrait rassurer davantage les autorités guinéennes qui espèrent cette fois-ci avoir trouvé la formule pour débloquer Simandou qui est en latence depuis 1997 lors de son acquisition par Rio Tinto.

En Avril 2024, Les consortiums Rio Tinto et WCS, signaient l’accord final de financement du projet. Il a été convenu que 15 milliards de dollars USD seront investis dans la construction des infrastructures et le lancement de la mine. Un accord qui devrait ouvrir la voie au lancement des travaux sur la mine et la consutruction des infrastructures connexes.

Cependant vu l’instabilité politique et l’incertitude que traversent la Guinée, il sera important d’observer la vitesse à laquelle les deux consortiums financeront le volet infrastructure.

Outre l’instabilité politique en Guinée, l’autre défi consistera à lever les fonds nécessaires à la matérialisation du projet alors que les cours du fer sont en ballotage défavorable sur le marché internationale notamment à cause de la faible demande chinoise.

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.