Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Dette de l’Afrique: L’annulation par la Chine de 23 prêts ne change pas grande chose

Dette de l’Afrique: L'annulation par la Chine de 23 prêts ne change pas grande chose

Selon une nouvelle étude du Global Development Policy Center de l’université de Boston, l’annonce faite par la Chine le mois dernier de l’annulation de 23 prêts sans intérêt (PSI) accordés à dix-sept pays africains couvre tout au plus environ 1 % de la dette africaine envers la Chine.

L’annonce du mois dernier a attiré l’attention des médias, mais Pékin n’a pas mentionné les montants spécifiques ni les pays concernés. Les auteurs du rapport n’ont pas non plus eu accès aux chiffres officiels. Toutefois, en utilisant des bases de données sur la dette, ils ont estimé que la dette annulée se situait entre 45 et 610 millions de dollars, avec une moyenne de 192,65 millions de dollars.

Principaux éléments de l’étude

  • LES ANNULATIONS NE SONT PAS NOUVELLES : « Il existe de nombreux cas d’annulation, qui montre que ce type de dette est généralement le plus annulé lorsque la Chine annule une dette. Si l’on inclut l’annulation la plus récente en Afrique, il y a maintenant dix cas d’annulation de la dette des pays africains par la Chine lors des réunions de haut niveau des Nations unies et des sommets du FOCAC entre 2005 et 2022.”
  • DÉFICIT DE FINANCEMENT : « Les prêts sans intérêt sont « principalement utilisés pour aider les pays bénéficiaires à construire des installations publiques et à lancer des projets visant à améliorer les moyens de subsistance de la population », tandis que les prêts concessionnels sont destinés aux « projets industriels et aux projets d’infrastructure de grande et moyenne envergure présentant des avantages économiques et sociaux, ou à la fourniture d’usines complètes, de machines et de produits électroniques » (Ambassade de Chine en Afghanistan 2015). En d’autres termes, ces prêts sont destinés à combler le déficit de financement des projets de taille moyenne, trop grands pour être des dons mais trop petits pour les prêts concessionnels. » 
  • DES OBJECTIFS INCONNUS : “Les objectifs de ces prêts sont souvent inconnus. 60% d’eux (128 prêts) ont un secteur non alloué et un motif inconnu. Ces prêts non alloués sont souvent décrits comme des financements pour des « projets convenus d’un commun accord » sans autre précision.”

LECTURE RECOMMANDÉE :