Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Les chiffres et caractéristiques du commerce Chine-Afrique en 2023

chiffres caractéristiques commerce Chine-Afrique 2023
Le top 5 des partenaires commerciaux de la Chine en Afrique en 2023

Les chiffres du commerce Chine-Afrique en 2023 sont là et confirment malheureusement certaines caractéristiques historiques des echanges commerciaux entre l’Afrique et la Chine.

le commerce Chine-Afrique a connu une progression de 1.5% comparée à l’année 2022 pour atteindre 282.1 milliards USD. Le déficit commercial s’est creusé, passant de 46,9 milliards USD en 2022 à 64 milliards USD en 2023, les exportations vers l’Afrique sont passées de 164 milliards USD en 2022 à 172 milliards USD en 2023, et les importations de 117 milliards USD en 2022 à 109 milliards USD en 2023. Comparés aux autres partenaires de la Chine, l’Afrique vient tout juste devant quelques pays dont l’Inde, l’Australie, la Russie. Lorsque la comparaison est faite au niveau continental, l’Afrique est derrière.

Le top 5 des principaux partenaires commerciaux de la Chine en Afrique n’a pas changé et est essentiellement dominé par les pays exportateurs en ressources naturelles : l’Afrique du Sud, l’Angola, la République démocratique du Congo, l’Egypte et le Ghana. Les échanges commerciaux avec ce top 5 ont atteint 124.281.514.000 USD, soit près de 44% des échanges totales avec le continent.

Caractéristiques du commerce-Chine Afrique en 2023

  • Le déséquilibre commercial demeure: Comme les années précédentes, les échanges commerciaux entre la Chine et l’Afrique demeurent déséquilibrés en faveur de la Chine. À l’exception des trois premiers pays du top 5, la balance commerciale penche très largement en faveur de la Chine avec les autres pays du continent.
  • La primauté des ressources naturelles: Les ressources naturelles constituent l’essentielle des importations chinoises de l’Afrique. Elles constituent une très grande partie des exportations du top 5 en direction de la Chine. Par exemple, la RDCongo n’a exclusivement qu’exporté des ressources naturelles (minerais et bois) vers la Chine.
  • Des réductions de douanes sans effet: En novembre 2022, la Chine avait annulé les droits et à tarifs à l’importation de 98% des produits pour dix pays africains afin de leur permettre d’exporter plus de produits vers le marché chinois. Ces mesures n’ont produit aucun effet particulier dans les relations commerciales entre ces pays la Chine. En l’absence d’une véritable industrie manufacturière, le profil de leurs exportations vers la Chine demeure le même soit caractérisé par des ressources naturelles agricoles soit aucune exportations réelles.
  • l’Afrique du Sud gagnante: l’Afrique du Sud est le pays qui a les échanges commerciaux les plus variés avec la Chine. Ses importations et exportations de Chine sont autant faites de ressources naturelles que des produits manufacturés. Elle jouit d’une balance commerciale positive de près de 7 milliards USD.

POURQUOI C’EST IMPORTANT: La question du déséquilibre commercial entre la Chine et l’Afrique devient pressante pour plusieurs pays africains. Lors de son passage en Ouganda le mois dernier, Liu Guozhong, vice-premier ministre chinois avait entendu le président ougandaise se plaindre du difficile accès des produits africains au marché chinois. Qu’au delà des matières premières, il fallait nécessairement diversifier le profil commercial de la Chine-Afrique. Au delà des mesures prises par Pékin, nous en sommes encore loin.

Une leçon à retenir, il sera difficile pour Pékin de tenir la promesse, faite lors du sommet du FOCAC de 2021, de porter à 300 milliards USD ses importations en provenance de l’Afrique. À moins d’un miracle d’ici la fin de l’année, cette question sera certainement soulevée lors du sommet Chine-Afrique de cette année en Chine.

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.