Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Niger: une société chinoise va reprendre l’extraction d’uranium après dix ans d’interruption

Chine Uranium Niger Somina
Un employé de la mine d'uranium à ciel ouvert de Arlit, dans le désert de l'Aïr (Niger), inspecte de la roche contenant de l'uranium, le 23 février 2005. AFP PHOTO PIERRE VERDY (Photo by PIERRE VERDY / AFP)

La Société des mines d’Azelik (SOMINA), majoritairement détenue par des Chinois, va reprendre ses activités d’exploitation de l’uranium dans le nord du Niger, qu’elle avait suspendues il y a dix ans, faute de rentabilité, a annoncé lundi la télévision nigérienne publique.

« La situation étant aujourd’hui favorable, la SOMINA envisage de reprendre la production d’uranium », a précisé la télévision publique nigérienne Télé Sahel, sans indiquer de date, faisant référence à la remontée des cours mondiaux observée depuis plusieurs mois.

Créée en 2007, la SOMINA a débuté l’extraction de l’uranium en 2011 à Azelik, à 200 km au sud-ouest de la ville minière d’Arlit, où la compagnie française Orano (ex-Areva) exerce depuis une cinquantaine d’années. Mais elle avait suspendu ses activités trois ans plus tard à cause de la chute des cours mondiaux du « yellow cake ».

Le cours de la livre d’uranium navigue entre 90 et 100 dollars depuis le début de l’année, cinq fois plus qu’en 2016, où elle avait atteint son point le plus bas. Une escalade des cours qui s’explique tant par le rebond de la demande en énergie nucléaire que par les tensions géopolitiques internationales.

Dans la perspective de cette reprise, le colonel Ousmane Abarchi, le ministre nigérien des Mines, récemment nommé par le régime militaire au pouvoir à Niamey, a visité samedi les installations d’Azelik où il s’est entretenu avec les responsables chinois.

Le ministre a visité la mine et s’est assuré que « les mesures de protection contre des risques de contamination radioactive » sont prises, indique la télévision nigérienne.

En juin 2023, le gouvernement nigérien et la Compagnie nationale d’uranium de Chine (CNUC) avaient signé un protocole d’accord pour la reprise des activités de la SOMINA.

Quatrième producteur d’uranium au monde, le Niger demeure parmi les pays les plus pauvres de la planète.

Le régime militaire qui a pris le pouvoir en juillet 2023 à Niamey a fait de la souveraineté, notamment dans l’exploitation des matières premières, une de ses priorités.

La compagnie canadienne Global Atomic Corporation a lancé en 2022 l’exploitation d’uranium à Dasa, située à 105 km au sud d’Arlit, pour laquelle quelque 121 milliards de FCFA (184,4 millions d’euros) seront investis, selon le ministère nigérien des Mines.

Début mai, des mines d’or, exploitées par une société chinoise dans la même région d’Agadez, ont été temporairement fermées après la mort de plusieurs dizaines d’animaux ayant bu des eaux rejetées par les puits d’exploitation, selon les autorités et des habitants.

POURQUOI C’EST IMPORTANT: La Chine s’intéresse de plus en plus aux projets d’uranium sur le continent. Au début de ce mois elle avait signé un accord de coopération sur le nucléaire avec le Ghana. Cette décision semble révéler une confiance chinoise face à la situation politique globale du Niger, alors qu’elle joue le faiseur de paix entre le Niger et le Bénin.

bh/pid/bam/pta

© Agence France-Presse

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.