Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

La Chine remet au Zimbabwe son nouveau parlement

La Chine remet au Zimbabwe son nouveau parlement
Le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa et Tang Wenhong, vice-président de l'Agence chinoise de coopération internationale au développement, se serrent la main lors de la cérémonie de remise du nouveau bâtiment du parlement à Harare, le 27 octobre 2023. Image via @ChineseZimbabwe.

La Chine a officiellement remis jeudi le nouveau bâtiment du parlement zimbabwéen, d’une valeur de 100 millions de dollars. Ce complexe de six étages et de 33 000 mètres carrés a été entièrement financé par le gouvernement chinois et présenté comme « un cadeau au peuple zimbabwéen ».

L’utilisation de bâtiments comme forme de diplomatie est devenue un élément important des relations entre l’Afrique et la Chine. La Chine a fourni le siège des nouveaux centres africains de contrôle des maladies, de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest et des bâtiments gouvernementaux au Ghana, en Tunisie, au Malawi et au Lesotho.

Ces « cadeaux » s’accompagnent de quelques complications. Des accusations d’espionnage ont été lancées à l’encontre des installations de données construites par la Chine au siège de l’Union africaine à Addis-Abeba, et certains observateurs ont émis l’hypothèse que les installations construites par la Chine pourraient permettre de surveiller les interactions entre les fonctionnaires africains et leurs homologues occidentaux.

POURQUOI C’EST IMPORTANT: « La diplomatie des bâtiment » de la Chine contribue à cimenter l’influence chinoise au cœur des institutions de gouvernance africaines et à fournir à la Chine un intérêt semi-permanent et hautement symbolique que ces gouvernements auront du mal à ignorer à l’avenir.

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.