Abonnez-vous à notre bulletin d'information bi-hebdomadaire gratuit sur la Chine-Afrique.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez PAC sur les réseaux sociaux

Ecouter le Podcast PAC

Décryptage du voyage de Wang Yi en Afrique de l’Ouest

Décryptage du voyage de Wang Yi en Afrique de l'Ouest
Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi rencontre son homologue togolais Robert Dussey le 16 janvier 2024 à Lomé. Image via Xinhua.

Le ministre chinois des affaires étrangères, Wang Yi, a achevé cette semaine sa tournée africaine au Togo et en Côte d’Ivoire, après s’être rendu en Égypte et en Tunisie au cours de la première phase de son voyage.

La presse officielle n’a révélé que très peu de détails sur ses entretiens avec les dirigeants togolais et ivoiriens. Elle s’est plutôt efforcée de présenter ces pays comme faisant partie d’une coalition des pays du Sud qui s’alignent sur les intérêts de la Chine notamment sur questions plus importantes, telles que Taïwan.

  • COALITION DES PAYS DU SUD : Wang s’est efforcé de souligner le respect de la Chine pour la souveraineté de pays tels que le Togo. En retour, son homologue togolais, Robert Dussey, a souligné le soutien du Togo au principe d’une seule Chine. La perspective de réunir une coalition des pays du Sud en réponse à l’élection controversée de Taïwan est clairement devenue une priorité essentielle du voyage, et cela s’inscrit dans le cadre des tensions actuelles entre la Chine et les États-Unis et d’autres puissances occidentales.
  • DIVERSIFICATION DES PARTENARIATS : Le golfe de Guinée offre de nombreuses possibilités de commerce et d’investissement aux entreprises chinoises. Dans le même temps, le sentiment anti-français croissant dans la région ouvre des opportunités diplomatiques pour Pékin. Les inquiétudes concernant les perturbations du transport maritime mondial pourraient favoriser l’engagement dans les deux domaines, les ports construits par la Chine offrant la possibilité d’emprunter d’autres itinéraires de transport maritime.
  • DIPLOMATIE DE LA MODERNISATION : des entreprises chinoises ont construit de nombreuses infrastructures en Côte d’Ivoire, notamment le stade où la Coupe d’Afrique des Nations de football a débuté le week-end dernier. La presse d’État chinoise a mis l’accent sur la construction d’infrastructures par la Chine dans le cadre de son offre de modèles de modernisation alternatifs aux pays du Sud.
  • COOPÉRATION ÉCONOMIQUE : le renforcement des liens commerciaux et d’investissement avec l’Afrique est un engagement fondamental du Forum pour la coopération sino-africaine (FOCAC). La tenue du sommet de 2021 à Dakar témoigne d’une volonté d’accroître la coopération économique avec l’Afrique de l’Ouest. L’engagement de la Chine dans la région a toujours été à la traîne par rapport à d’autres parties du continent.

POURQUOI C’EST IMPORTANT: Au-delà du renforcement des liens entre la Chine et l’Afrique de l’Ouest, cette visite est également remarquable pour la façon dont elle souligne l’implication de la Chine dans les liens transatlantiques. La prochaine étape de M. Wang sera le Brésil et la Jamaïque, deux alliés importants de l’Afrique dans l’hémisphère occidental.

LECTURE RECOMMANDÉE:

C’est quoi le Projet Afrique Chine

Indépendant

Le Projet Afrique-Chine est fondamentalement independent, non-partisan et ne fait la promotion d’aucun pays, compagnie ou culture.

Actualité

Une sélection minutieuse des articles les plus importants de la journée sur la Chine et l’Afrique. Mise à jour 24 heures sur 24 par des rédacteurs humains. Pas de robots, pas d’algorithmes

Analyses

Des points de vue divers, souvent non conventionnels, d’universitaires, d’analystes, de journalistes et de diverses parties prenantes du débat Chine-Afrique.

Réseau

Un réseau de professionnels unique, composé de chercheurs, d’analystes, de journalistes et d’autres acteurs de la Chine et de l’Afrique du monde entier.